×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 409

Offres d'emploi

DESCRIPTION DE POSTE : COORDINATEUR DE PROGRAMME AfRICap

Titre du poste : Coordinateur de programme de renforcement des capacités de l’ Glossary Link AAE

Supérieur hiérarchique direct : Directeur Programmes et Développement Professionnel de l’ Glossary Link AAE

Lieu : Abidjan, Côte d’Ivoire

Période : Contrat de quatre ans avec une période d’essai de six mois

L’AAE cherche un Coordonnateur de programme pour le « Programme de renforcement des capacités de l’Association Africaine de l’Eau – WASH (Africap) » à Abidjan, en Côte d’Ivoire. Le but de ce programme est de soutenir l’AAE afin de faciliter la coordination et la collaboration régionales pour les initiatives d’eau, Glossary Link assainissement et hygiène (WASH), l’harmonisation des politiques de WASH, le renforcement des capacités des parties prenantes de WASH et la diffusion rapide et à grande échelle des meilleures pratiques et produits novateurs de connaissances, afin d’améliorer la quantité, la qualité et la Glossary Link durabilité des services WASH en Afrique de l’Ouest. Il s’agit d’un accord de coopération de 4 ans d’un montant de 2 millions de dollars financé par l’USAID et devrait être octroyé en octobre-décembre 2015. Ce poste est subordonné à ce financement.

1 – PRESENTATION DE L’ASSOCIATION AFRICAINE DE L’EAU

L’Association africaine de l’eau (AAE) est une plateforme continentale de gestion des connaissances sur le secteur de l’eau et l’ Glossary Link assainissement qui réunit des sociétés de production et de distribution d’eau potable, des sociétés de prestation de services d’assainissement, ainsi que des régulateurs de politiques sectorielles eau et assainissement dans les pays africains dans le but de partager les connaissances et les meilleures pratiques. À l’origine, l’AAE a été créé uniquement par ces acteurs et pour eux-mêmes qui étaient connus sous le nom de « Membres actifs ». En 2014, environ 34 ans après sa création, l’AAE était composée de 76 Membres actifs issus de 43 pays africains.

Si la mission des Membres actifs de l’AAE vis-à-vis de leurs clients est de fournir des produits et services de qualité, ils ont besoin de l’expertise et de la contribution des fabricants d’équipements et de matériaux hydrauliques et de consultants hautement qualifiés, qui eux-mêmes ont également besoin des Membres actifs pour acquérir ces biens et services, afin d’étendre leurs activités. C’est ici que le concept d’échange « gagnant-gagnant » prend tout son sens entre les opérateurs d’eau et d’assainissement et les fabricants d’équipements et, les deux parties comprennent bien que l’une ne peut prospérer sans l’autre. Par conséquent, l’AAE a décidé d’intégrer de nouveaux membres, principalement constitués d’individus ou de groupes d’individus de tous les continents, qui opèrent dans l’industrie, la technologie et les services de consultance sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Ils sont reconnus comme « Membres affiliés ». En décembre 2014, il y avait 67 membres de cette catégorie, provenant principalement d’Europe et d’Afrique.

Objectifs de l’AAE

  • Coordonner la quête de connaissances et de données techniques, politiques, administratives et économiques à jour recueillies dans le domaine de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’environnement.
  • Susciter, encourager et promouvoir toute action de coopération et d’échange en matière de formation professionnelle.
  • Promouvoir l’échange permanent d’informations dans tous les domaines liés à l’approvisionnement en eau, à l’assainissement et à l’environnement, en particulier la recherche et les techniques de mise en œuvre.
  • Encourager les contacts, les échanges et les relations cordiales entre les professionnels du secteur en Afrique et dans le monde. L’Association organise des congrès, des colloques, des séminaires, des ateliers et des sessions techniques.

2. DESCRIPTION DU PROGRAMME

Le dernier rapport d’évaluation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) a certes indiqué les progrès réalisés à l’échelon mondial en matière d’approvisionnement en eau potable, il reste cependant des défis à relever pour atteindre les objectifs d’assainissement. Le Groupe des Nations Unies sur le millénaire de l’eau a toutefois indiqué que le rythme actuel des progrès est encore trop lent pour qu’on puisse atteindre les objectifs en Afrique ; seulement quelques pays ont atteint les objectifs. Cependant, la Glossary Link durabilité à long terme des réalisations actuelles n’est pas garantie. Avec la communauté internationale qui se prépare à engager la course vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), l’on s’accorde de plus en plus sur le fait que la résolution des obstacles liés à WASH en Afrique exige un public plus large et des enseignements tirés des meilleures pratiques. Une telle approche, on l’espère, pourrait contribuer efficacement à résoudre les problèmes systémiques de durabilité et d’approches disproportionnées qui minent le secteur de WASH en Afrique de l’Ouest.

Depuis 2010, l’AAE a mis en œuvre différents projets financés par le Bureau de l’USAID à Washington, soit en tant que principal bénéficiaire, soit comme sous-bénéficiaire. Les projets les plus importants comprennent le Programme de partenariats des opérateurs d’eau pour l’Afrique (WOP Africa), cofinancé par la Facilité africaine de l’eau de la Banque africaine de développement (FAE/BAD) et le Further Advancing the Blue Revolution Initiative (FABRI). Le programme WOP Africa, dans lequel l’AAE est bénéficiaire, jumelle les opérateurs de sociétés d’eau et crée des opportunités d’apprentissage entre mentors et mentorés. À ce jour, 18 partenariats entre mentors et mentorés ont été établis. Les activités de mentors et de mentorés ont été examinées et évaluées au cours d’une session semestrielle et d’une évaluation de fin d’année et les rapports trimestriels sont soumis à l’USAID/Washington et à la Facilité africaine de l’eau. Une plateforme WOP Nigeria a été créée depuis Janvier 2014 et est abritée par l’appui institutionnel de l’Association de distribution d’eau nigériane, et d’autres pays de Niveau 1 & 2 qui font l’objet de l’appui de l’USAID en matière d’eau et de développement ont également participé à différents niveaux (les sociétés du Sénégal comme mentor dans les domaines de l’eau de l’assainissement, les sociétés du Mali, du Ghana et du Nigeria comme mentorés).

L’AAE, l’unique organisation africaine dans le secteur WASH, est résolument engagée à changer de manière concrète l’efficacité de la gestion des connaissances et du partage d’informations pour les membres et d’autres parties prenantes dans WASH et dans le secteur des eaux usées à travers le continent africain.

Depuis 2008, l’USAID en général et, plus particulièrement, l’USAID/Afrique de l’Ouest, à travers différentes initiatives telles que WA-WASH, WASUP, SUWASA, FABRI, le programme WOP Africa, etc., ont investi des fonds considérables en appui au secteur WASH en Afrique, avec un succès relatif dans le domaine. Malheureusement, les enseignements tirés et les meilleures pratiques retenues de ces projets et programmes ne sont pas bien partagés et diffusés à tous les niveaux du processus de prise de décisions ou la chaîne de mise en œuvre du secteur WASH à travers le continent.

Ensemble, de l’AAE, l’USAID-WA et les partenaires ciblés s’engageront de manière stratégique à encourager les transformations dans la coordination régionale et la communication pour WASH, la gestion de la qualité de l’eau et la prestation de services d’assainissement efficaces comme moyen efficient de soutenir le secteur WASH dans le but de réaliser les ODD dans les pays de la région. L’objectif général de ces investissements serait d’assurer une coordination régionale efficace et une harmonisation des politiques qui sont informées par une compréhension d’envergure des meilleures pratiques et des modèles prometteurs de prestation de services WASH.

3. CHAMP DU TRAVAIL DE COORDINATEUR DU PROGRAMME AfRICap

Le Coordinateur du programme sera chargé de l’ensemble de la gestion et de l’administration du Programme, y compris le suivi de l’exécution du plan de travail, l’exécution du contrôle-qualité des produits préparés par l’équipe et l’orientation technique, tel que requis pour les partenaires. Le Coordonnateur du programme sera le premier point de contact pour l’USAID, WA-WASH et US EPA.

Responsabilités afférant au poste

En tant que responsable d’équipe, le Coordonnateur du programme dirige une équipe dans le but de réaliser les objectifs du programme, tel que définis ci-dessus. En coordination avec le Directeur des programmes il/elle sera chargé(e) de l’ensemble de la gestion et de la représentation du programme à l’AAE en Côte d’Ivoire. Il/elle coordonnera la mise en œuvre technique et opérationnelle du programme. Ce programme vise à réaliser des actions durables, le Coordinateur du programme devra donc assurer un renforcement des capacités efficaces et veiller à ce que le transfert de compétences soit fourni aux partenaires locaux.

Qualité du programme

    1. Avec le personnel clé du programme, le Coordinateur du programme veillera à ce que les objectifs et les résultats du programme soient réalisés entièrement selon les normes de qualité technique escomptées.

    2. Il/elle s’assure que l’exécution du programme est conforme à la vision du programme et que tous les plans du programme sont innovants et conformes aux stratégies du programme de l’AAE.

    3. Il/elle informe le Directeur des programmes de toutes les revues techniques nécessaires et des changements à apporter après approbation et gestion des changements dans la direction et l’orientation du programme.

    4. En collaboration avec le personnel du programme, il/elle assurera l’orientation et la supervision technique aux partenaires et autres organismes collaborateurs pour s’assurer que les leçons tirées des pratiques fiables sont documentées et diffusées.

    5. Il/elle travaillera en étroite collaboration avec le Directeur du S&E pour s’assurer que l’on utilise l’analyse des données comme fondement pour mesurer la performance du programme.

    6. Il/elle assure l’intégration des interventions du programme dans d’autres programmes/projets de l’AAE ou à travers des liens avec d’autres prestataires de services.

Gestion et administration

    7. Il/elle gère les budgets du programme, y compris le suivi des ressources financières et matérielles.

    8. Il/elle s’assure que le personnel suit toutes les procédures et politiques administratives et opérationnelles de l’AAE, ainsi que la réglementation en vigueur des donateurs.

    9. Il/elle demande l’approbation en temps opportun pour les dépenses, les ajustements budgétaires et la codification des coûts auprès du Directeur du programme.

    10. Il/elle s’assure que le projet a toute la documentation nécessaire pour soutenir toutes les dépenses et réalisations.

Représentation et plaidoyer

    11. En collaboration avec le Directeur du programme et le Directeur exécutif, il/elle agit comme premier contact du programme pour toutes les parties prenantes locales et internationales et est chargé(e) de résoudre tous les problèmes liés au programme.

    12. En collaboration avec le Directeur du programme et le Directeur exécutif, il/elle renforcera les liens avec les organismes partenaires existants et potentiels.

    13. En collaboration avec le Directeur du programme, il/elle veille à ce que les stratégies de communication du programme, y compris le respect des exigences en matière de marketing et de marque des donateurs, ainsi que les procédures de communication et de marketing de l’AAE sont suivies.

Gestion des ressources humaines

    14. Il/elle dirige, gère et supervise une équipe de l’AAE et le personnel partenaire, afin de réaliser les objectifs du programme.

    15. Il/elle effectue des revues périodiques de la performance du personnel, conformément au système de gestion des performances de l’AAE et du personnel mentor pour s’assurer du maintien de hauts niveaux de motivation, d’engagement, de capacités et de travail d’équipe.

    16. Il/elle participe au processus de recrutement du personnel permanent du programme et à la sélection et à la coordination des consultants.

4. EXPERIENCE ET QUALIFICATIONS

    1. Une expérience en matière de développement et de gestion de plateformes de connaissances (de préférence liées à WASH) est exigée.

    2. Une expérience technique dans la facilitation des groupes, des réunions et des manifestations à la fois en ligne et en personne.

    3. Une expérience en matière de leadership dans le travail avec divers groupes de parties prenantes, y compris des organisations de donateurs/développement, des autorités gouvernementales, des dirigeants de la société civile, des dirigeants communautaires et des bénéficiaires de projets.

    4. Excellentes compétences de communication à la fois écrite et orale.

    5. Une bonne compréhension et de l’expérience avec les communautés de pratique, à la fois en ligne et en personne.

    6. Une expérience technique dans le secteur WASH est souhaitable. 7. Un diplôme universitaire dans le secteur de l’eau, des sciences sociales ou de l’environnement.

    8. Dix (10) années ou plus d’expérience pertinente, y compris six années d’expérience en gestion de projets, en suivi et évaluation de projets, apprentissage organisationnel et/ou stratégique. En outre, le coordonnateur du programme doit avoir une expérience dans le rassemblement et la gestion rapide d’équipes, dans le renforcement de l’équipe clé et des équipes dirigeants pour exécuter efficacement les tâches identifiées.

    9. Excellentes compétences en matière de planification organisationnelle et stratégique pour analyser, fixer les priorités, prendre des initiatives et réaliser les travaux dans les délais.

    10. Avoir des connaissances en informatique avec des compétences avérées dans l’utilisation des logiciels communs de traitement de texte, de cadres et de présentation. Une connaissance en matière de logiciels de gestion des données serait un avantage.

    11. Un esprit d’initiative et d’intégrité et d’excellentes qualités en matière d’expression orale et écrite, et en relations interpersonnelles.

    12. Excellentes compétences en communication.

    13. Parfaite maîtrise du français et de l’anglais écrit et oral pour pouvoir travailler dans les deux langues.

5. DOCUMENTATION REQUISE

  • Lettre de motivation.
  • Curriculum vitae détaillé en anglais et/ou français.
  • Noms et coordonnées de trois personnes de référence. Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.

Les candidatures doivent être envoyées avant le 30 décembre 2015 aux adresses suivantes (simultanément aux adresses e-mail)

E-mail : , ,  et

AFRICAN WATER ASSOCIATION (AfWA)/ASSOCIATION AFRICAINE DE L’EAU (AAE)

Avenue 8 Prolongée – à la montée du pont Félix Houphouët Boigny

05 BP 1910 Abidjan 05 Côte d’Ivoire

Tél. : (225) 21 24 14 43 / (225) 21 24 04 96

Fax :(225) 21 24 26 29

Lu 673 fois Dernière modification le mardi, 20 octobre 2015

ASSOCIATION AFRICAINE DE L'EAU - Côte d'Ivoire - Abidjan - Cocody Riviera Palmeraie, rond point place de la renaissance, immeuble SODECI 2e étage
Tél. : (+225) 22 49 96 11 / 22 49 96 13 - Email : contact@afwa-hq.org - Website : www.afwa-hq.org - 05 BP 1910 Abj. 05
Copyright © 2016 AfWA / AAE. Tous droits réservés. Conception Servitis.com