Contexte

jeudi 21 septembre 2017
Vu 18 fois

Dans les pays en développement en général et particulier ceux se trouvant en Afrique, l'accès à un assainissement adéquat demeure encore un luxe pour une large frange de la population. Ainsi, 2,4 milliards de personnes à travers le monde, dont 700 millions en Afrique subsaharienne, ne disposent pas d'ouvrages d'assainissement améliorés. Il résulte de cette situation des milliers de morts, parmi lesquels beaucoup d'enfants. Il est estimé à environ 2’200 le nombre d’enfants qui meurent quotidiennement à cause des maladies diarrhéiques liées à un assainissement inadéquat et à une hygiène déficiente (CDC, 2016).

Dans la quasi-totalité des pays africains subsahariens, la collecte et le transport des boues de vidange sont pris en charge par des entreprises privées (généralement informelles ne disposant pas de compétences ou d’équipements adéquats). Pour changer la donne, plusieurs pays africains avec l'appui des bailleurs de fonds (FBMG, FAE, USAID, etc.) ont tenté d'inverser la tendance en mettant en place, avec plus ou moins de succès, divers modèles de développement de l'assainissement autonome sur toute la chaine de gestion des boues de vidange.

Pour ne pas rester en marge mais aussi pour un partage réussi des expériences africaines dans le domaine de l’assainissement autonome, l'Association Africaine de l'Eau (AAEAAEDéfinition: Assosiation Africaine de l'Eau...
) a entrepris d'appliquer au sous-secteur des boues de vidange, les principes du WOP qu'elle a mis en œuvre dans le secteur de l'eau potable sur la période 2009-2014. Ainsi, un partenariat par pair (2016-2018) dénommé "SanitationSanitationDéfinition: A general term used to describe a battery of actions that all aim to reduce the spread of pathogens ...
Operators Partnership (SOP)", dédié spécifiquement au secteur de l’assainissement en général et à la gestion des boues de vidange en particulier est mis en œuvre, à travers le projet RASOP-Africa intitulé "Renforcement des capacités des opérateurs africains d’assainissement par des Partenariats d’apprentissage entre paire. A travers ce projet financé par la Fondation Bill et Melinda Gates, l’AAEAAEDéfinition: Assosiation Africaine de l'Eau...
cherche à favoriser la mise en place de stratégies de gestion des boues de vidange et l’identification de projets d’assainissement autonome dans cinq villes africaines que sont Bamako (Mali), Yamoussoukro (Côte d’Ivoire), Yaoundé (Cameroun), Kampala (Ouganda) et Lusaka (Zambie).

A propos de l'AAE

Association professionnelle d'établissements, d'entreprises et d'opérations exerçant dans le secteur de l'eau, de l'assainissement et de l'environnement en Afrique.

Devenez Membre de l'AAE

Restez régulièrement  informé du développement du secteur de l'eau et de l'assainissement en Afrique.

Search